La nightlife de Phnom Penh

Vie nocturne à Phnom Penh

Phnom Penh est un mélange d’hospitalité cambodgienne, d’exotisme asiatique et de vestiges de l’Indochine. C’est la capitale du Cambodge, et compte deux millions d’habitants. Jusque dans les années 90 c’était plus une destination pour baroudeurs, mais maintenant c’est fini l’aventure, la ville est devenue le centre économique et politique du pays.

 

 

Vie nocturne à Phnom Penh

Phnom Penh est une ville dont la vie nocturne est étonnamment active comparée à sa taille. Vous y trouverez pas loin d’une centaine de bars destinée à une clientèle occidentale, dont 80% environ sont des bars à filles.

Il existe 3 zones principales dans lesquelles la vie nocturne est concentrée :

  1. La rue 104
  2. La rue 136
  3. La rue pasteur (rue 51)

 

Vie nocturne à Phnom Penh
Le Shangaï bar, rue 51 à Phnom Penh

 

Il n’y a pas de gogo bars a Phnom Penh, ni ailleurs au Cambodge : apparaître nue en public est considéré comme extrêmement humiliant pour une femme et est strictement interdit dans la loi cambodgienne.

Les bars pour occidentaux sont donc un mélange de bars à hôtesses et de bars à indépendantes, plus ou moins « chauds », les plus chauds ayant des chambres à l’étage…

Outre les bars, il y a également quelques boites de nuits dans lesquelles la majorité des filles locales présentes sont des prostituées.

Il existe également d’autres night club fréquentés majoritairement par des asiatiques et Cambodgiens : mais attention, si vous cherchez une fille pour la nuit, évitez d’être trop hardi avec les filles présentes, beaucoup d’entre elles appartiennent à la haute société cambodgienne, et des gestes déplacés a leur égard pourraient vous attirer de sérieux ennuis. Les Cambodgiens des classes supérieures peuvent avoir la gâchette facile…

De manière générale, comme souligné précédemment, le Cambodge n’est pas la Thaïlande et il n’est pas rare que certaines filles des bars de Phnom Penh ne sortent pas avec les clients. Donc n’hésitez pas à leur demander avant de vous « ruiner » en lady drinks…

Les filles cambodgiennes sont relativement traditionnelles comparées à leurs consœurs thaïes et vietnamiennes, donc ne vous attendez pas à des folies extravagantes sur le plan sexuel, sauf peut-être avec celles qui ont plusieurs années de métier derrière elles. La pipe par exemple est une pratique beaucoup moins courante que dans les pays voisins.

Il est à noter qu’une bonne partie des filles indépendantes ou dans les endroits bas de gamme sont des vietnamiennes immigrées illégalement. Un avantage, elles acceptent toutes de faire des pipes.

Si vous choisissez de partir avec la fille pour un « long time », il n est pas rare que la fille reste avec vous le lendemain matin, voire la journée si vous l’invitez à déjeuner.

Note : depuis 2008, il est très difficile pour les occidentaux de se rendre dans les karaokés / massages locaux.

https://c2.staticflickr.com/4/3763/8885398553_256654ab21_b.jpg

Si l'article vous a plu, ça serait vraiment sympa que vous le partagiez sur vos réseaux sociaux préférés ou que vous l'envoyiez à vos amis! Regardez comme il est mignon le chat. 🐱 Allez, partagez s'il vous plaît. 🐱

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Résoudre : *
28 ⁄ 1 =